Chuchoteur / Ethologue

Le terme de chuchoteur (horse whisperer) remonte au 19e siècle. Il a été créé par Daniel Sullivan, un Irlandais qui travaillait avec des chevaux qui avaient été victimes d'accidents ou avaient subi des mauvais traitements.

Le chuchoteur met en pratique des méthodes d'équitation douces, inspirées de son observation personnelle et/ou des travaux des éthologues. Il se met à l'écoute du cheval pour communiquer avec lui.

Les méthodes des chuchoteurs nous semblent nouvelles et pourtant, à toutes les époques, des maîtres ont oeuvré pour tenter d'éduquer les cavaliers et ont préconisé le respect de l'animal.

Les méthodes des chuchoteurs se caractérisent par une approche sans violence ni contrainte excessive. Leurs pratiques, essentiellement empiriques, ont peu à peu évolué grâce aux recherches en éthologie équine et sur les comportements naturels des chevaux.

L'écrivain Nicholas Evans a rendu les chuchoteurs populaires à traver son livre The Horse Whisperer (1995). En France, c'est le film de Robert Redford, L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (1998), qui les a fait connaître. 

Parmi les chuchoteurs célèbres, qu'on appelle aussi parfois « nouveaux maîtres, on trouve les américains Monty Roberts, Pat Parelli, Ray Hunt, Buck Brannaman et  Tom Dorrance, qui ont marqué l'équitation du XXe siècle.

Ethologie signifie étymologiquement « science des mœurs ». L’éthologie s’est constituée comme discipline scientifique à partir des années 30. Elle est notamment inspirée par les travaux de Konrad Lorenz et Nikolaas Tinbergen. L'éthologue étudie le comportement des animaux (cohésion sociale, relations sexuelles, jeux, combats, technique de chasse…) et les stimulis qui les déclenchent (endogène, exogène, innées, acquis…) selon des protocoles précis d'observation. L’éthologue travaille principalement sur le terrain. Il peut être amené à tester de nouvelles méthodes qui pourront être ensuite être utilisées par des chuchoteurs.